La ville de Barcelos, son coq et ses représentations modernes.

La ville de Barcelos, son coq et ses représentations modernes.

Barcelos est une petite petite ville du Nord du Portugal, réputée pour son artisanat d’objets utilitaires et décoratifs en céramique et pour son marché. C'est dans cette ville qu'est née une légende autour d'un pèlerin et d'un coq, devenu plus tard le symbole de la ville puis le symbole du Portugal. Ce symbole national est appelé aujourd'hui le Coq de Barcelos ou le Galo de Barcelos ou encore le Coq portugais.

 

 La ville de Barcelos

Barcelos I Portugal

Tout au nord du Portugal, dans l'ancienne région du Minho, aujourd'hui district de Braga, à environ 60km et une heure de train de Porto, se trouve la ville de Barcelos. Peut être moins attrayante que Braga ou Guimarães, Barcelos reste néanmoins une ville incontournable du Minho.

Barcelos est une ville née au 12e siècle lorsque D. Afonso Henriques lui accorde une charte et en fait une ville, puis lorsque D. Dinis, en 1298, fait de son intendant, João Afonso, un Comte et lui donne la ville en titre.

C'est au 13e siècle que la ville prend de l'importance. En témoignent le pont et le mur d'enceinte élevés à cette époque, le palais des Ducs (Paço dos Duques) et l'église romane (Igreja de Santa Maria Maior, Matriz de Barcelos) qui sont aujourd'hui les monuments qui constituent le centre historique de la ville. Barcelos a conservé son charme et offre une atmosphère médiévale ponctuée de manoirs et de maisons historiques.

Igreja de Nossa Senhora do Terço

Cette église dispose d'une facade très sobre et très simple qui contraste avec un intérieur au style baroque portugais, une combinaison harmonieuse de peintures, de sculptures et d'azulejos. Les murs sont intégralement recouverts de panneaux d'azulejos peints en 1713 par le maître António de Oliveira Bernardes. Les plafonds à caissons en bois peint sont également remarquables ainsi que la chaire à baldaquin et les autels en bois doré sculpté.

Igreja do Senhor Bom Jesus da Cruz

Elevée en 1704, dans un style très caractéristique du nord du Portugal, utilisant le granit et la chaux, cette église baroque impressionne par son plan octogonal, ses murs épais et sa lourde coupole de granit, d'environ 10 mètres de diamètre. Elle se distingue par ses magnifiques panneaux d'azulejos du 18e siècle et ses autels sculptés en bois doré datant du 16ème siècle.

Igreja de Santa Maria Maior, Matriz de Barcelos

Elevée au 14e siècle, cette église médiévale offre un intérieur qui propose un contraste saisissant entre la sobre architecture romane, les panneaux d'azulejos du 18e siècle et les autels dorés et sculptés.  A l'extérieur, tout près de l'église, on peut voir le Pilier de Barcelos élevé par le pèlerin à l'origine de la légende du coq de Barcelos.

Le quartier historique

Le quartier historique se concentre autour du pont médiéval qui relie Barcelos et Barcelinhos en enjambant le Rio Cavado. Ce quartier est particulièrement mis en valeur par un bel éclairage, la nuit tombée.

 

 Le marché de Barcelos

Barcelos est, avec Braga et Guimarães une des 3 principales villes de l'historique région du Minho. C'est le berceau d'une culture populaire riche, d'un folklore encore très présent, et d'un artisanat unique dont le coq de Barcelos se veut le plus représentatif.

La foire hebdomadaire est l'événement qui rythme la vie à Barcelos qui revendique le titre de capitale de l'artisanat. Cette tradition historique date de 1412. Tous les Jeudis, toute la diversité de l'artisanat populaire, comme la poterie, la broderie, le tissage, la vannerie, la sculpture sur bois et le forgeage du fer se rassemble. C'est aussi là que se vendent les produits frais provenant de tous les jardins de la région.

La Feira de Barcelos est l'un des principaux facteurs d'attraction touristique et d'inspiration pour les poètes, les écrivains et les artistes.

 

 La légende du coq de Barcelos

La légende raconte que les habitants de Barcelos se trouvaient affolés en raison d'un crime commis en ville dont l'auteur n’avait pas été découvert.

Pour calmer les habitants, les autorités arrêtèrent un pèlerin qui se rendait à Saint Jacques de Compostelle. Le pèlerin, rapidement condamné, demanda à être présenté au juge attablé à un banquet avec quelques amis. Il affirma à nouveau son innocence et désigna du doigt un coq rôti qui était sur la table en disant: "Mon innocence est aussi évidente, qu’il est évident que ce coq va chanter quand vous me pendrez."

Ce qui semblait impossible, arriva ! Quand le pèlerin était sur le point d’être pendu, le coq rôti se dressa sur la table et chanta. Le juge courut alors vers l'échafaud, fit relâcher le voyageur qui put ainsi poursuivre son pèlerinage.

Des années plus tard, le pèlerin revint à Barcelos et fit ériger un monument  en l’honneur de Saint Jacques et de la vierge. Ainsi était née la légende du coq de Barcelos.

 

 

 Le coq de Barcelos en céramique

Le traditionnel coq de Barcelos est un coq en céramique stylisé de couleur noire avec une crête rouge, des pieds bleus et des ailes recouvertes de cœurs. Les artistes les plus renommés du Portugal et tous les artisans ont toujours exprimé leur créativité en réinventant ce symbole traditionnel. Retrouvez notre sélection de coqs de Barcelos traditionnels et modernes.

Joana Vasconcelos

Joana Vasconcelos est une artiste portugaise contemporaine qui vit et travaille à Lisbonne. En 2005, elle est révélée à la Biennale de Venise où sa sculpture La Fiancée fait sensation. En 2012, elle est l'invitée du château de Versailles pour l'exposition d'art contemporain.

En 2016, elle expose Pop Galo, une œuvre monumentale inspirée par le coq de Barcelos. L'artiste Joana le revisite avec un regard contemporain, alliant la tradition de la production nationale de carreaux faits main à la technologie LED la plus moderne.

Julia cota

Júlia da Rocha Fernandes de Sousa, communément appelée Júlia Côta, est née dans l'une des familles les plus respectées de l'artisanat du Minho. Elle est la petite-fille de João Domingos Côta da Rocha, reconnu comme le père du Coq de Barcelos. 

A 83 ans ans aujourd'hui, Julia continue de modeler l'argile. Ses oeuvres font désormais partie de collections privées, sont vendues dans le monde entier et sont parfois rassemblées pour des expositions temporaires ou des rétrospectives. Retrouvez notre sélection d'oeuvres de Julia Cota.

L'art moderne et le Galo de Barcelos

Aujourd'hui, la tradition portugaise et le Galo de Barcelos est une source d'inspiration pour de nombreux jeunes artistes portugais.

 

Luisa Paixao
Left Continuer mes achats
Mon panier

Vous n'avez aucun article dans votre panier